Museum Chur

Musée du trésor de la cathédrale

Domschatzmuseum Chur
Domschatzmuseum Chur von Aussen (Bischöfliches Schloss)

4 Bilder anzeigen

Domschatzmuseum Chur
Le musée du trésor de la cathédrale comprend deux groupes d’objets : le trésor de la cathédrale et le cycle mural des images de la mort de 1543. Ces deux collections sont exposées sur deux étages et sont d’une valeur unique pour les visiteurs de tous âges et les professionnels. Le siège du musée, le palais épiscopal baroque de Coire, est un monument culturel d’importance nationale et l’un des bâtiments laïcs les plus importants des Grisons.

Beschreibung

Le musée du trésor de la cathédrale comprend deux groupes d’objets : le trésor de la cathédrale et le cycle mural des images de la mort de 1543. Ces deux collections sont exposées sur deux étages et sont d’une valeur unique pour les visiteurs de tous âges et les professionnels. Le siège du musée, le palais épiscopal baroque de Coire, est un monument culturel d’importance nationale et l’un des bâtiments laïcs les plus importants des Grisons. 

Le trésor de la cathédrale
Le trésor d’une cathédrale se compose principalement de reliques. Il s’agit de restes du corps d’un saint ou d’objets qui étaient associés au saint. L’une des plus anciennes formes de vénération des saints est la vénération des reliques. L’importance des reliques est démontrée par les reliquaires, c’est-à-dire les vases précieux dans lesquels les reliques sont conservées. En plus des reliques, un trésor de cathédrale comprend également d’autres trésors qui se sont accumulés dans une cathédrale au fil des siècles, tels que des ustensiles liturgiques utilisés dans les services religieux. Il s’agit, par exemple, de calices, de cruches pour le vin et l’eau ou de brûleurs d’encens.

La variété des objets qui font partie du trésor de la cathédrale de Coire permet de diviser l’exposition du rez-de-chaussée en différents espaces thématiques. Semblable à marcher dans une cathédrale d’ouest en est, vous ferez l’expérience d’une augmentation du contenu. Il commence dans le domaine séculier et se poursuit jusqu’à l’histoire du diocèse de Coire, qui a environ 1600 ans. Dans le trésor actuel de la cathédrale, dans la troisième zone, vous verrez de précieux ustensiles liturgiques utilisés pour la Sainte Messe. Et enfin, vous arriverez au point culminant de l’exposition, le trésor de reliques de la cathédrale.

Les images de la mort
Le cycle des tableaux de la mort de 1543 se compose de 25 panneaux peints d’un mur à colombages à trois registres. Les représentations montrent les rencontres des gens avec la mort. Ils sont exécutés en grisailles, c’est-à-dire que le peintre utilisait principalement des tons gris, noir et blanc. Dans la zone du socle, les animaux peuvent être trouvés derrière des arcs à barreaux. Les images de la mort de Coire s’inscrivent dans la tradition des danses macabres médiévales. Elles remontent à la série des gravures sur bois avec les images de la mort après Hans Holbein le Jeune et sont les premières copies grand format de ces petites estampes d’avant 1526. Une seule représentation sans référence à Holbein reproduit la gravure sur cuivre Le Chevalier, la Mort et le Diable de 1513 par Albrecht Dürer. Le mur à colombages peint était à l’origine situé au 1er étage du château épiscopal, séparant un couloir étroit d’une salle. L’année 1543 indique que l’évêque Lucius Iter est le commissaire. Comme le mur à colombages a dû être enlevé en raison d’une rénovation, le menuisier Benedikt Hartmann l’a scié en 1882 et a transféré les différents champs de tableaux au Musée rhétique. Ils y sont restés pendant près de cent ans. Les images de la mort ont été restaurées en 1943 et placées sous la protection du gouvernement fédéral. Après une seconde restauration, qui a duré de 1976 à 1981, les champs picturaux ont été transportés dans une salle de protection des biens culturels. Ils sont à nouveau ouverts au public pour la première fois après la récente restauration. Les Chur Death Pictures sont une œuvre indépendante de haute qualité artistique. Outre les deux représentations de la mort de 1520 à 1530 environ dans l’ossuaire de Loèche, il s’agit du plus ancien cycle de la tradition des danses macabres en Suisse. Elle a été conservée dans son intégralité, à l’exception de la scène de l’abbesse. Les motifs n’ont été ni peints ni blanchis à la chaux.

Preise

Adultes: CHF 8.-
Adolescents à partir de 16 ans: CHF 5.-
IV, AVS: CHF 5.-
Enfants jusqu’à 16 ans, accompagnés d’un parent ou d’un tuteur légal: Pour

des visites guidées gratuites
CHF 150.- forfait + prix d’entrée réduit (CHF 5.-) par personne

Billet combiné avec entrée au Musée Raëtien

Prix d’entrée normal pour les deux musées: CHF 10.-
Prix d’entrée réduit pour les deux musées: CHF 7.-

Le billet combiné est disponible dans les deux musées.  Il est estampillé à l’entrée. Il ne doit pas nécessairement être échangé le même jour. 

Öffnungszeiten

Les horaires d’ouverture sont disponibles sur le site internet du musée :

Kontakt

Musée du trésor de la cathédrale

Hof 19, 7000 Chur

Verantwortlich für diesen Inhalt Coire : tourisme.
Dieser Inhalt wurde automatisiert übersetzt.